Conseils pour atteindre vos objectifs !

20 janvier 2017

Si comme nous vous êtes de grands rêveurs, toujours lancés dans des projets fous, vous avez surement remarqué que atteindre vos objectifs n’est pas chose facile….Pourquoi ?! Tout simplement parce que réaliser un projet d’un bout à l’autre, nous demande de travailler dur, sur une longue durée, face à de nombreux obstacles. Cela nécessite une énergie folle et beaucoup de conviction.

Tous ces murs sur lesquels nous nous heurtons, tous ces imprévus qui nous font trébucher finissent par nous user et nous faire désespérer. Le jeu finit par ne plus en valoir la chandelle, l’envie disparaît …
Je vais vous donner ma technique pour palier ce phénomène et atteindre une fois pour toute vos objectifs. L’Effet Libre ne s’est pas créé en un jour et c’est beaucoup grâce à ce mode de travail que nous avons fait naître notre plus grand rêve.

1 – Bien définir son projet et ses objectifs !

C’est à dire, savoir en quoi consiste son projet, connaître les objectifs et les différents acteurs de celui-ci, définir une date de fin ou de mise en place (selon les projets) et trouver des motivations.

EXEMPLE :

Mon rêve : Je veux faire la course du Faron 2017 !!!

Mon projet : Participer à la course du Faron 2017 en parcourant toute la distance qui sépare la ligne de départ de la ligne d’arrivée sans dépasser le temps éliminatoire et sans décéder sur le chemin.

Les objectifs : Être fière de moi et pouvoir me faire mousser

Les différents acteurs : Mon frère, mon père et mon oncle qui participe également à l’événement

La date : 16 Avril 2017

Les motivations :

  • Réussir à finir la course (déjà une grande fierté personnelle)
  • Participer à un événement avec ma famille et qu’elle soit fière de moi. (c’est un sacré plaisir de pouvoir faire une performance sportive avec les membres de sa famille)
  • Faire mieux que l’an dernier, soit moins de 1h 30m 34s
  • Battre mon frère, soit moins de 1h 17m 54s
  • Battre mon père, soit moins de 1h 17m 53s
  • Finir première de la course du Faron avec classe, sans transpirer et devenir présidente de l’univers

2 – Mettre en place un planning !

Une fois que vous avez tout bien définis votre projet, faites un planning global de ce dernier.

Deux techniques :

  • Soit vous partez du début, vous définissez vos étapes et vous finissez par définir une date de fin (ex : si je commence à travailler le 1er Décembre, il me faut 25 jours pour réaliser mon projet, DONC il sera terminé le 25 Décembre)
  • Soit vous partez de la fin et vous déduisez la date de début (ex : j’ai besoin que mon projet soit terminé pour Noël, il me faut 25 jours pour le réaliser, ALORS je dois commencer au plus tard le 1er Décembre)

Définissez ensuite les grandes étapes de votre projet.

EXEMPLE :

Si je reviens à mon exemple de course, pour être au niveau le 16 Avril, google m’a dit qu’il fallait au moins trois mois de remise en forme, donc mon entrainement commencera le 16 Janvier au plus tard.

Mes grandes étapes :

  • 1er mois, je reprends le sport tranquillement
  • 2éme mois, je commence les entraînements de performance
  • 3éme mois, je commence les entraînements en conditions réelles

FÉLICITATION !!!! Votre projet commence à vraiment prendre forme. Vous êtes presque des pros !

3 – La technique ultime !

Jusque là rien de transcendant, juste de la logique et un peu d’organisation. Voici donc mon fameu conseil qui, pour moi, a fait la différence.

Fractionner !

C’est à dire ….?!

Comme je vous l’ai dit, un projet est jonché de difficultés et à vos yeux, l’enchaînement de défaites vous fait baisser les bras. Mon conseil est donc de fractionner votre projet en toutes petites étapes faciles à atteindre, pour vous donner la possibilité d’enchaîner les victoires !
L’accumulation de victoires vous permettra non seulement de garder toute votre motivation pour mener à bien votre projet jusqu’au bout mais vous donnera également un super bonus de WIN !

Réussir vous donne confiance en vous et vous apporte une grande satisfaction. Cela vous donne des ailes pour aller encore plus loin. Fractionner votre projet pourrait même vous permettre de faire mieux que ce que vous vous étiez imaginé.

EXEMPLE :

A nouveau mon exemple de course.

Si mon objectif au jour J est simplement de faire la course, le scénario risque grandement d’être le suivant :

  • Je pars pleine d’entrain sur les premiers kilomètres.
  • 3éme kilomètre, je souffre rapidement de fatigue, crampes et points de côté mais je continue (ceci est perçu tout de même comme un premier échec)
  • 5éme kilomètre, je n’en peux vraiment plus, j’ai vu plein de gens me doubler, le doute m’empêche de me concentrer sur ma performance, je m’aperçois que j’en suis à peine à la moitié (les échecs s’accumulent et me freine)
  • 8éme kilomètre soit j’abandonne soit je fini la course en marchant dans la souffrance et la déception (Les échecs sont nombreux, même si je fini la course par principe, la fierté n’est pas au rendez-vous)

Avec un objectif fractionné, le scénario peut être tout autre :

  • 1er objectif : Courir les 3 premiers kilomètres sans point de côté. (A la fin des premiers entraînements de remise en forme j’y arrivais sans problème donc cet objectif est largement atteignable)
  • 2éme objectif : Courir les 1er kilomètres de monter en se concentrant bien sur la respiration et arriver en pas trop mauvais état au premier ravitaillement et faire une bonne pause (vous avez fait la moitié et vous êtes content de vous. Votre fierté vous donne envie d’aller encore plus loin et d’attaquer la partie challenge de ce projet)
  • 3éme objectif : courir deux kilomètre de plus et prendre une photo du paysage (une victoire de plus avec preuve à l’appuis ! Vous avez couru assez haut pour profiter d’une vue incroyable !)
  • 4éme objectif courir jusqu’au prochain ravitaillement qui n’est plus très loin et prendre une vidéo selfie (Une preuve de plus ! Elle apparaîtra dans le montage final de l’événement. Dessus vous serez essoufflé, en sueur avec un immense sourire au lèvre.)
  • 5éme objectif : Choisir une personne qui court devant depuis un moment et qui a l’aire d’avoir un bon niveau et lui coller au train jusqu’au prochain ravitaillement (si c’est un membre de la famille c’est encore mieux)
  • 6éme objectif : L’arrivée est proche, le plus gros est fait, les membres de la famille ont déjà fini leur course, ils attendent à la ligne d’arrivée. Vous en pouvez plus mais c’est que du plaisir, l’adrénaline monte, il n’y a plus qu’à finir. Votre objectif est atteint ! A mes yeux, c’est le meilleur moment d’un projet. Quand il n’y a plus que les tripes qui vous tiennent, que le chemin qui vous reste à faire est minuscule comparé à celui qui est dans votre dos.

Félicitation !!!! Vous savez maintenant comment atteindre vos objectif en allant jusqu’au bout de vos projets !
Il est possible de fractionner absolument toutes les étapes de votre projet (et vous devez le faire). Quand une étape vous paraît difficile, faites des sous étapes et fractionner les le plus possible (quitte à arriver au stade de “1 – Respirer” “2 – Expirer”).

Bon courage à vous tous ! N’hésitez pas à nous faire part de vos projets les plus fous, nous on adore ça !

Pour en savoir plus sur le développement de projets professionnels et d’entreprises, n’hésitez pas à aller voir nos autres articles !
Si vous avez des projets plus personnels, je vous conseille le Site de Julie Lespes – Coach de vie , une excellente source d’inspiration pour retrouver un équilibre dans sa vie et dans sa tête. 


Commentaires

Laisser un commentaire